SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL À GREEN CONNEXION

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL À GREEN CONNEXION

Les risques encourus au travail sont multiples, tout dépend du type d’activité. Il est pour obligation d’assurer la sécurité des travailleurs dans tous les domaines de travail, ainsi une évaluation des risques doit être faite afin de protéger la vie des individus.

Des instructions claires sont données avant chaque opération

Pour le moment, le principal environnement de travail  de Green Connexion est le milieu aquatique (fleuves et rivières). Cette omniprésence dans l’eau demande une bonne évaluation des risques encourus dans un environnement pareil.

Travailler dans un environnement inhospitalier

Le principal risque à proximité des eaux étant la noyade, il existe plusieurs autres risques à l’exemple des entorses, des foulures, des blessures, des fractures des membres et les risques chimiques ou biologiques (Pollution de l’eau, contamination à l’onchocercose ou cécité des rivières etc.). Green Connexion met un accent particulier au bien-être de ses membres.

Green Connexion organise chaque année des sessions de formation en secourisme nautique en vue d’apprendre aux participants des notions de base en secourisme ; et ses membres consultent régulièrement un spécialiste pour des contrôles de l’onchocercose.

La formation se déroule par alternance de phase théorique et pratique. La phase théorique consiste tout d’abord en une énumération des différents types de secourisme, le secourisme nautique étant l’objet de la formation, il retient beaucoup plus l’attention.

Protection rapprochée pour un moindre risque

Formation par l’exemple

Tout d’abord, il est inculqué aux apprenants la notion de secourisme nautique, suivi de la présentation des mesures de sécurité à prendre pour une activité en environnement aquatique à savoir: Avoir toujours avec soi une trousse de premiers secours complète; être toujours accompagné d’au moins un membre de l’équipage qui sait nager, se munir des Vêtement de Flottaison Individuel (VFI) ou d’un gilet de sauvetage; se munir d’un casque adapté, des chaussures antidérapantes et des cordes d’alpinisme (pour ceux qui vont naviguer dans les zones rocheuses ou les cascades). Un des points majeurs de la  formation est  la présentation des différents types d’accidents pouvant survenir, ainsi que les techniques de secours à prendre en cas de noyade, d’entorse de foulure, de blessure et des fractures des membres.

Exemple de ce qu’il faut faire en cas de fracture d’un membre

Position latérale de sécurité

Si la victime est restée consciente et si elle respire normalement: après l’avoir séché et recouverte, on la met en  position demi-assise. Si elle se met à tousser ou à cracher de l’eau par le nez ou la bouche, il faudra la placer en position latérale de sécurité, pour faciliter l’évacuation du fluide. De même, les cas où la victime a perdu connaissance mais respirant  normalement, ou elle a perdu connaissance et ne respirant plus, et ceux ou la respiration est irrégulière sont démontrés.

NB: L’ensemble de manœuvres ne devant pas durer plus de 30 à 40 secondes.

Utilisation d’écharpes triangulaires

Pour les cas d’entorse et de foulure, un bandage élastique est recommandé de même que pour les cas de blessures. Il est rappelé de ne pas trop serrer le bandage sinon il va réduire la circulation sanguine; de toujours bander du point le plus éloigné au moins éloigné du cœur. En cas de fracture (bras, avant-bras, cuisse, tibia) des techniques d’immobilisation à l’aide des écharpes triangulaires sont conseillées.

Forte de cette initiation l’équipe de Green Connexion est toujours bien parée pour mener à bien ses activités et est toujours munie de son kit de sécurité pour chaque descente sur le terrain.

Une équipe de Green Connexion sur le terrain

About the Author

Green Connexion administrator

Leave a Reply